direction-renseignement-militaire-utilise-le-sig-geoconcept

Présentation

La direction du renseignement militaire (DRM) est un organisme interarmées créé en 1992 pour tenir compte des enseignements de la première guerre du Golfe et fédérer les capacités de renseignement des armées. La DRM relève directement du chef d’état-major des armées (CEMA), responsable de la direction générale de la recherche et de l’exploitation du renseignement militaire. En outre, le directeur du Renseignement Militaire « assiste et conseille le Ministre de la défense en matière de renseignement d’intérêt militaire ».

Chiffres clés

  • 1 800 personnes civiles et militaires issues des trois armées ;
  • 2 sites : Paris et Creil ;
  • 9 détachements avancés de transmission en métropole et outre-mer.

Le challenge

La DRM a pour mission de satisfaire les besoins en renseignement d’intérêt militaire (RIM) du CEMA, de commandements opérationnels et organiques ainsi que des autorités politiques, tant dans le domaine de la veille stratégique permanente que dans celui de l’appui à la planification et la conduite des opérations, afin de :

  • garantir une appréciation objective et la plus autonome possible des situations ;
  • assurer la liberté de manœuvre et la sécurité des unités engagées sur un théâtre d’opérations tout en contribuant à leur efficacité optimale, par l’intermédiaire du bureau renseignement (J2) du centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) de l’état-major des armées.

La solution apportée par GEOCONCEPT

GEOCONCEPT travaille depuis de nombreuses années avec la Sous-Direction Personnel, Finances et Capacités (SDPFC), en charge du soutien technique et du choix des logiciels utilisés par les différentes sous-directions de la DRM. Sont notamment équipées :

  • La sous-direction de l’exploitation (SDE)
     
    • Recueil d’information : importation de l’environnement géographique sous forme de cartes topographiques ou thématiques, raster ou vecteur, d’images satellitaires ou aériennes géoréférencées. Les informations et le renseignement peuvent quant à eux être importés sous forme de bases de données numériques ou par saisie manuelle.
    • Analyse : les outils d’analyse couplés à la rapidité d’affichage de GeoConcept permettent de présenter clairement les différents renseignements dans un environnement géospatial.
    • Diffusion : les données RIM validées peuvent être exportées vers des bases de données numériques. Geoconcept permet également l’élaboration de documents de synthèse (petite échelle) ou de détail (grande échelle).
       
  • Le Centre de formation et d’interprétation interarmées de l’imagerie (CFIII)
     

    Le logiciel Geoconcept est utilisé par la Division Formation du CFIII afin d’initier les stagiaires à l’emploi d’outils SIG, notamment le géoréférencement d’images aériennes en utilisant des points homologues.

Découvrir le SIG Geoconcept

Les atouts du SIG Geoconcept

  • Intéropérabilité
    Le SIG Geoconcept se caractérise par une grande interopérabilité avec les systèmes d’information du marché. Cette ouverture offre la possibilité :
    • d’importer des données aux formats militaires (VMAP2i, USRP...) et standards (Shapefile, Mif/Mid...), des images exportées par les stations d’exploitation des images satellites et aériennes ;
    • d’afficher des informations ou des renseignements fournis sous formes de bases de données géographiques et/ou attributaires avec contrôle de l’intégrité des données ;
    • d’importer manuellement des informations ou renseignements…
       
  • Analyse
    Grâce aux capacités d’analyse, de gestion de l’affichage et au système de requêtes de Geoconcept, la DRM fait quotidiennement une utilisation judicieuse et efficace du SIG et particulièrement face aux crises internationales.
     
  • Diffusion
    Geoconcept exporte des données dans des formats variés, des sélections de données ou le résultat de requêtes vers texte, Excel, Access, shapefile, etc. Geoconcept permet ainsi la rédaction de documents (fond image ou cartographique, renseignements en surimpression) et propose des fonctionnalités avancées de mise en page et de génération de rapports.
     
  • 3D
    Le module Geoconcept 3D permet le traitement de modèles 3D complexes ainsi que la navigation 3D directement au sein du SIG. Le module traite des données géographiques de différentes sources : modèles numériques de terrain, bases de données raster et vecteur ainsi que modèles 3D. Les onglets de visibilité permettent un basculement instantané d’une scène en 2D vers la 3D.

Autres cas susceptibles de vous intéresser