Dans ce type de modèle, on suppose que la tendance d'un client à se rendre dans un point de vente sera proportionnelle à l'attractivité de ce point de vente, et inversement proportionnelle à une puissance (souvent le carré) de la distance à parcourir pour s'y rendre.

L'attractivité est dépendante du type de commerce, de l'importance de l'enseigne, de la surface du commerce, des autres magasins présents à proximité (ex : centre commercial)....

Différente méthodes permettent à partir de ce modèle de calculer la zone de chalandise, un potentiel d'activité pour le point de vente...

Des méthodes particulièrement intéressantes sont la méthode de Huff et la méthode MCI qui permettent de prendre en compte non seulement la clientèle présente, mais aussi les établissements concurrents pour établir la qualité de l'emplacement et le taux de pénétration théorique atteignable.

Découvrez Sales & Marketing, la solution logicielle de géomarketing