L’intérêt de cette méthode est de prendre en compte à la fois l’attractivité propre des points de vente, la notion de distance ou temps d’accès, et la concurrence présente. Il s’agit un modèle de la classe des Modèles d’Interaction Concurrentielle Spatiale.

 

La loi de probabilité de visite utilisée est la suivante :
 

Pij est la probabilité de visite Ai l’attractivité, et tij la distance ou le temps de parcours au point de vente. Une extension de ce modèle a été proposée par Cooper et Nakanishi sous le nom de modèle MCI.

Découvrez Sales & Marketing, la solution logicielle de géomarketing